0    

Prologue

Quelque part, un tueur professionnel tue un homme qui lisait Le Seigneur des Anneaux et ce livre semble troubler le tueur.
Ailleurs, un homme tente d’assassiner un enfant, mais est-ce bien un Homme ?
L

a nuit était douce et l’homme, sans méfiance, avait laissé sa fenêtre entrouverte. Il eut à peine le temps de battre un cil en se rendant compte qu’on venait de pénétrer dans sa chambre. Il entendit un son bizarre, un peu étouffé. Et ce fut tout.
Le tueur s’approcha du lit pour vérifier que son contrat avait été parfaitement rempli, comme d’habitude. Il s’avança à pas tranquilles, certain que personne ne le dérangerait. Il posa ses doigts gantés sur la carotide du mort et ses lèvres s’étirèrent en un bref sourire. Un rayon de lune balaya la table de chevet avec un peu trop de précision. L’assassin esquissa un geste de recul. Il était inutile de traîner une fois sa mission accomplie. Pourtant, machinalement, son regard glissa sur les pages d’un livre laissé ouvert par sa victime. Il se pencha légèrement, curieux de connaître les dernières phrases lues par le mort.
Oui, dit Frodon. Mais te rappelles-tu les mots de Gandalf : Même Gollum peut avoir quelque chose à faire ? Sans lui, Sam, je n’aurais pu détruire l’Anneau. La Quête aurait été vaine, même à la fin des fins”.
Sidéré, le tueur n’en lut pas plus. Poussé par une subite impulsion, il ferma le livre et en découvrit le titre : Le Seigneur des Anneaux.
Alors, ce qui habitait l’âme du sicaire commença à soupçonner l’incroyable vérité.
Le tueur quitta hâtivement la chambre et le lendemain, acheta la Trilogie de J.R.R. Tolkien...

    Le jeune garçon ignorait tout du danger qui le menaçait.
Pour l’instant, il ne songeait qu’à la paix et à la beauté de cette journée d’octobre, douce et ensoleillée. Il s’approcha encore de la rive du petit lac pour y découvrir le paysage qu’il aimait, enfoui sous l’eau.
Il contempla quelques longues secondes sa propre image dans l’onde claire. Puis, comme pour se moquer de lui, il plongea vivement la main dans l’eau, brouillant son reflet. Ce fut sa perte.
L’homme n’attendit pas que l’image se reformât. Il bondit sur l’enfant et cogna la nuque offerte, bascula le garçon vers l’avant et maintint fermement sa tête sous l’eau.

LIENS : Communauté de l'Anneau-Prologue-Livre I (La), Communauté de l'Anneau-Livre II (La), Deux Tours-Livre III (Les), Deux Tours-Livre IV (Les), Retour du Roi-Livre V (Le), Retour du Roi-Livre VI (Le)

    0